Mon meilleur ami

 

Mon meilleur ami souffre d’achromatopsie

et c’est le seul qui regarde attentivement

quand je pointe vers le ciel

et comprend que j’essaye

de disséquer l’Univers

pour en faire tomber les tripes

et l’acide

que les désespérés ont couvert de timbres,

qui n’ont jamais étés collés aux lettres 

mais aux langues

et au pages vides

qu’ils essayaient de parler et de remplir à la fin du voyage

dans ce paysage qui manque de couleur.

 

Ce n’est pas le sens qui leur manquait,

c’est la peur d’avoir raison.

 

Prophétiques dans l’extension

de leur pensée mais analphabètes pour cause de ne pas pouvoir articuler

au sommet de la ration

la tension

qui s’accumula entre l’esprit et le corps qui leur était confié

lors de l’expédition dernière

qu’ils avaient entamée

à la discrétion du regard de la société 

dans les appartements,

les caravanes

sur les autoroutes ou

dans les bars,

avec les narcotiques que mon meilleur ami leur a offerts.

 

Mon meilleur ami souffre d’achromatopsie

et voit tout, mais en nuances de gris.

Moi, maintenant, je vois tout, tout simplement.

Ça me manque de voir la vie.

 

Mais mon meilleur ami, lui, il peut voir les morts,

et là, il vous regarde du coin de l’œuil…

pourquoi êtes-vous si sombres?

 

 

 

Dessins par Bryan Lewis Saunders.

copyright Liviu Bora.

12.53 le 3.02.2017 à Paris

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s